Archives du blog

mercredi 13 décembre 2017

Magda Hollander-Lafon à la rencontre des élèves

 Vendredi 1er décembre, dans l'après midi, Magda Hollander-Lafon, écrivaine et ancienne déportée d'Auschwitz-Birkenau, est venue rencontrer les élèves du collège des classes de troisième.
 Cette rencontre a été organisée par les professeures de français et d'histoire géographie, dans le cadre d'un partenariat avec l'association Bruz Citoyenneté,  et de l'événement "les Journées de la Résistance".




 Magda Hollander-Lafon est la seule de sa famille a être revenue . Elle est venue témoigner , comme elle l'a fait souvent. Elle aime rencontrer les jeunes, elle les aime et  attache beaucoup d'importance à la transmission de son message . Il faut vivre et témoigner pour résister à la barbarie.

Des questions après le récit et le message de paix...:"Vous avez encore des images dans la tête de ce que vous avez vécu? "
-Une image, tu peux la déchirer. Nous on en peut pas l'oublier et tout ce qui reste est de donner sens à tout ce que nous avons vécu.[...]J'étais à Auschwitz, et puis à Birkenau. Ils nous faisaient faire des travaux de telle sorte que nous n'y survivions pas . Je voyais le ciel et le ciel bouge, et je me disais , "je peux bouger aussi, les nazis n'ont aucun pouvoir!"..... Tous les allemands n'ont pas été des nazis, les nazis on les a formatés, ils ne pensaient plus. Faites bien attention à l'obéissance inconditionnelle. Ils ne voient pas ils n'entendent pas, ils obéissent. Et puis on n'obéit pas à n'importe qui...
 Dans les camps nous parlions beaucoup avec le regard... Dans le camp on résistait à notre manière .
- Et si quelqu'un n'obéissait pas aux ordres? demande une élève.   "Il n'était plus là".

 Magda Hollander -Lafon parle avec le sourire, une profonde bienveillance émane de cette belle personne. Un  moment  inoubliable pour nous tous!